Publication


Régnier-Loilier, A.
À quelle fréquence voit-on ses parents?
Population & Sociétés, 2006
URL, JabRef BibTex, Abstract
Quitter ses parents n’est pas rompre avec eux. En France, 43 % des enfants voient leur père ou leur mère chaque semaine. Du « retour » de l’étudiant à la visite de l’adulte indépendant, choix et contraintes rythment les rencontres. Grâce au volet français d’une enquête internationale sur les relations familiales, Arnaud Régnier-Loilier a pu calculer à quelle fréquence on voit ses parents, et les variations selon que l’on est un homme ou une femme, cadre ou ouvrier, enfant unique ou non, etc.

Reference


@article{Regnier-Loilier2006g,
  author = {Régnier-Loilier, A.},
  title = {À quelle fréquence voit-on ses parents?},
  year = {2006},
  journal = {Population & Sociétés},
  volume = {467},
  pages = {1-4},
  url = {http://www.ined.fr/fichier/t_publication/1211/publi_pdf1_pop_et_soc_francais_427.pdf},
  timestamp = {28.09.2011},
  owner = {Joklova},
  language = {French},
  abstract = {Quitter ses parents n’est pas rompre avec eux. En France, 43 % des enfants voient leur père ou leur mère chaque semaine. Du « retour » de l’étudiant à la visite de l’adulte indépendant, choix et contraintes rythment les rencontres. Grâce au volet français d’une enquête internationale sur les relations familiales, Arnaud Régnier-Loilier a pu calculer à quelle fréquence on voit ses parents, et les variations selon que l’on est un homme ou une femme, cadre ou ouvrier, enfant unique ou non, etc.}
}

Subscribe to our Mailing List!

Fill the form below with your contact information to receive our bi-monthly GGP at a glance newsletter.